Le phénomène « Pro-Ana » : troubles alimentaires et réseaux sociaux

Résultats scientifiques

Le parcours de la Loi Santé en 2015 a été marqué par de vives controverses, symptômes des difficultés actuelles de notre système de santé. S’y inscrivait la création d’un « délit d’incitation à la maigreur extrême », avec peines de prison et amendes pour les auteurs des sites web dits « pro-ana ».

Les sociologues Paola Tubaro, chercheuse CNRS au Laboratoire de recherche en informatique (UMR8623, CNRS / Université Paris Sud), et Antonio Casilli, enseignant-chercheur à l’Institut interdisciplinaire de l'innovation (UMR9217, CNRS / Ecole Polytechnique / Mines Paristech / Télécom Paristech) ont étudié ces communautés numériques pendant 5 années : les résultats de leur étude restituent une image inattendue de ces communautés stigmatisées.

L’ouvrage Le phénomène « pro-ana » : Troubles alimentaires et réseaux sociaux, qui vient de paraître aux Presses des Mines, raconte leur histoire. Il est sorti en librairie le 3 octobre 2016.



 Lire le communiqué de presse de l’éditeur, Presses de Mines.
 Voir le projet Anamia dont sont tirés ces résultats.

 En savoir plus sur le Laboratoire de Recherche en Informatique (LRI)
 En savoir plus sur l'Institut Interdisciplinaire de l'Innovation (I3)

 

Contact

Alexiane Agullo