Crises sanitaires et environnementales - Humanités, sciences sociales, santé publique

Le CNRS et l’Inserm ont créé courant mars 2020 une Coordination HS3P-CriSE Crises sanitaires et environnementales - Humanités, sciences sociales, santé publique, initialement sous l’égide des Alliances Athéna, Aviesan et depuis le mois de mai 2020, Allenvi.

English presentation

Présentation de la Coordination HS3P-CriSE

 

Le CNRS et l’Inserm ont créé courant mars 2020 une Coordination HS3P-CriSE Crises sanitaires et environnementales - Humanités, sciences sociales, santé publique, initialement sous l’égide des Alliances Athéna, Aviesan et, depuis le mois de mai 2020, Allenvi.

La coordination s’est fondée sur le constat suivant : la santé humaine est primordiale pour les individus comme pour les collectivités. Aujourd'hui, et à la différence d’autres pandémies survenues au XXe siècle et au début du XXIe siècle, l’épidémie du Covid19 suscite chez les gouvernants et les sociétés une ample réflexion sur leur capacité à répondre aux problèmes médicaux, politiques, juridiques, éthiques, économiques, culturels et sociaux qu’elle pose. Certains modes de production et de consommation, déjà aux prises avec d’autres défis, en particulier celui du changement climatique et plus largement des problématiques environnementales, commencent à être interrogés, tout comme les formes du vivre ensemble. Ces questionnements se posent à toutes les échelles, dans les régions et les territoires, dans une perspective nationale aussi bien qu’internationale.

Cette situation suscite un intérêt scientifique très vif des chercheurs et des chercheuses des domaines des humanités, des sciences sociales et de la santé publique. Plusieurs appels à projets échus, en cours ou à venir, soutiennent cet intérêt. Ils sont proposés par des agences de financement de la recherche au niveau national — ANR (Flash covid 19, RA- Covid-19) — ou au niveau européen (H2020) ; par des régions, des Universités ; par des Fondations, des organismes publics ou des ministères. Les interventions se sont multipliées dans l’espace public ; des séminaires virtuels et des colloques ont été proposés ; des appels à contribution circulent sur les réseaux et dans les communautés scientifiques.

Dans ce contexte, le CNRS et l’Inserm se sont rapprochés pour faire émerger des initiatives structurantes dans le domaine en SHS et en santé publique autour de la recherche sur le Covid19 et, plus généralement, sur les maladies infectieuses et les grandes crises sanitaires et environnementales. La coordination « HS3P-CriSE – Crises sanitaires et environnementales - Humanités, sciences sociales, santé publique » travaille sous l’égide des alliances Athena et Aviesan, et en lien direct avec les représentants des principaux acteurs dans ce domaine, en particulier la Conférence des Présidents d’Université, l’Institut national d’études démographiques (Ined), l'Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae) et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Elle agit en coordination avec le Réseau national des MSH, ainsi qu’avec les TGIR SHS, en particulier Progedo, et avec l’initiative du World Pandemic Research Network créée par le réseau des Instituts d’études avancés.

Le CNRS et l’Inserm ont désigné chacun un coordinateur, co-responsable de la Coordination : Marie Gaille, directrice adjointe scientifique à l'InSHS, CNRS, philosophe, directrice de recherche au CNRS ; Rémy Slama, directeur de l'IT Santé publique, Inserm, épidémiologiste environnemental, directeur de recherche à l'Inserm.

 

Actions engagées

 

Une première action — toujours en cours — consiste à identifier les projets déjà engagés, déjà financés ou élaborés, en recherche de financement et en émergence, non seulement en France, mais aussi à l’international, afin d’éviter les redondances et d’encourager l’articulation entre les diverses compétences de recherche, et à informer la communauté de recherche sur les appels à projets, les enquêtes et projets engagés, les outils de recherche (bibliographiques, collaboratifs, etc.), et les données et informations rendues disponibles par des équipes en France ou à l’international.

Une première analyse des projets financés en SHS — 17 par l’appel ANR Flash Covid, 4 par l’appel à projet Reacting — a été proposé par M. Ruggiu, directeur de l’InSHS. Depuis, des financements complémentaires ont été proposés pour certains des projets placés en liste d’attente de l’appel Flash Covid.

L’ensemble des informations disponibles pour constituer une vision de la dynamique actuelle de recherche, régulièrement tenue à jour et complétée par une revue de presse.

L’action du comité est prévue à long terme ; elle est collaborative et pluridisciplinaire ; elle concerne les recherches menées sur la France et aussi à l’échelle mondiale avec un intérêt particulier pour les Suds. Dans cette perspective de long terme, en soutien et sous la responsabilité des deux coordinateurs, un groupe de réflexion a été mis en place constitué d'une dizaine de personnes pertinentes pour leurs compétences scientifiques. Son rôle, en complémentarité avec les initiatives et projets déjà lancés, est de contribuer à l’élaboration d’éléments de réflexion susceptibles de nourrir des actions de programmation scientifique.

Ont contribué ou participent à ce groupe de réflexion : Nathalie Bajos, sociologue, directrice de recherche à l'INSERM ; Thierry Caquet, directeur scientifique Environnement, INRAE ; Flore Gubert, directrice du Département Sociétés (Sociétés et mondialisation), économiste, directrice de recherche à l'IRD ; Stéphanie Hennette-Vauchez, juriste, professeure de droit public à l'Université Paris Ouest Nanterre ; Myriam Khlat, démographe, directrice de recherche à l'INED ; Stéphane Luchini, économiste, chargé de recherche au CNRS ; Laurence Meyer, épidémiologiste, professeure de santé publique, Université Paris Saclay ;Anne Rasmussen, historienne, directrice d'études à l'EHESS.

Ce groupe s’est à ce jour réuni à 2 reprises et a identifié deux orientations de recherche.

La décision publique en période de crise : dynamiques, remodelage, enjeux éthiques et politiques

Il s’agirait d’aborder la requalification (éventuelle) des différents acteurs de la décision publique (au sens large) dans une crise telle que celle du Covid-19 en France et dans d’autres pays : au-delà d’une accélération évidente de la décision, n’y a-t-il pas aussi un repositionnement/une requalification des différents acteurs (l’exécutif et ses différents niveaux ; quelles places pour les collectivités territoriales ? pour l’UE ? pour l’OMS ? ; le législatif, le juridique, le scientifique, les média…) ; quelles places également pour la discussion démocratique, les mouvements et mobilisations citoyens, les associations et les « corps intermédiaires » ? Quelles relations ? Y a-t-il eu des rouages hypertrophiés, d’autres ignorés ?.

La question des principes de la décision publique, en particulier dans un contexte de grande incertitude, pourrait être abordée (prévention, principe de précaution…), ainsi que les tensions qui peuvent naître de la confrontation entre des principes et/ou des droits, qui font tous consensus en général mais peuvent se révéler mutuellement difficiles à concilier dans la situation présente (libertés publiques, principe de précaution, droit à la santé et devoirs pour la santé de tous, libertés fondamentales et droits de l’homme, etc.). Dans ce contexte, l’enjeu du recours à la science pour fonder la décision publique, et à quelles sciences, le lien entre action politique et preuve scientifique, la place laissée à l’expression des désaccords et des controverses, sont des objets d’étude essentiels. Un autre enjeu lié à l’analyse de la décision publique est la manière dont les décisions s’appliquent à une société elle-même caractérisée par des situations très différenciées et inégales. La mise en œuvre de cette décision à différentes échelles de la vie sociale, la manière dont elle tient compte ou pas de ces différences et de ces inégalités, de populations particulièrement vulnérables (selon différents paramètres, éventuellement combinés : âge, genre, statut juridique, niveau socio-économique, etc.) est à examiner. La question de la communication publique pourrait aussi être abordée, sans se restreindre à l’analyse des formes de communication qu’adopte les gouvernements et les instances de décision, mais en s’intéressant aussi à la manière dont les sociétés s’approprient l’information, contribuent à son élaboration et à sa circulation dans l’espace national et au-delà.

Disciplines concernées : notamment sociologie, science politique, droit, histoire (parallèle avec la grippe espagnole de 1918, exemple d’une épidémie majeure survenant en période de guerre mondiale, et d’autres épidémies des XXe et XXIe siècle, dont les autres épidémies liées à des coronavirus), philosophie (politique, éthique et épistémologie), démographie et épidémiologie (en tant qu’elles fournissent des éléments de connaissances statistiques sur la population), etc.

Recomposition(s) / Le monde de demain

Il s’agirait ensuite de proposer une analyse et une évaluation du lien établi à l’heure actuelle par de multiples voix entre la crise épidémique actuelle et la perspective d’une recomposition de nos formes de vie. Ce lien oriente notamment la réflexion vers la place à accorder à l’environnement dans nos choix collectifs et politiques (modes de production, de consommation et de façon très large, modes de vie), et ce, à des échelles multiples, des plus micro (aménagements locaux de nos milieux de vie et des formes de mobilité), au plus macro, à l’échelle nationale et à l’échelle transnationale. Cette dernière est notamment le cadre d’une réflexion sur la meilleure manière de se préparer à et de lutter contre des pandémies futures ou d’autres défis ayant une composante environnementale comme le changement climatique ou la perte de biodiversité. La perspective d’une recomposition de nos formes de vie concerne aussi l’organisation de la vie économique, la fiscalité, les outils de gestion budgétaire, mais aussi les coûts collatéraux de la pandémie sur l’organisation du travail, le chômage, les dettes et des mécanismes de solidarité nationaux, européens, internationaux. Le « monde de demain », en lien avec la transition démographique, requiert une attention particulière au système de soin et aux services de santé, son organisation en temps d’urgence et sa capacité à s’adapter rapidement en temps de crise, l’articulation entre l’ambulatoire et l’hospitalier, son financement, sur la place occupée par la prévention ; aux politiques de santé, à l’articulation entre droit à la santé et devoirs de santé (notamment au regard des risques de transmission collective), aux droits des patients et à la figure du « porteur sain », au regard des risques qu’il fait courir au collectif, etc. ; à la gestion et à l’éthique des deuils, lorsque les deuils privés deviennent objets de politiques publiques. Enfin, le système de protection sociale est également questionné dans la perspective du monde de demain, la crise épidémique ayant rendu plus manifeste encore que cela ne l’était déjà le poids des inégalités de tous ordres dans l’accès aux soins, le recours aux soins et plus généralement la capacité à réagir et à se protéger en temps de crise.

Disciplines concernées : anthropologie, droit, économie et notamment économie de la santé, toutes les disciplines de la santé publique, philosophie politique et éthique, science politique, sociologie, etc.

 

Contact :  inshs.hs3p-crise@cnrs.fr

Les institutions, établissements, organismes de la Coordination HS3P-CriSE se mobilisent

L’IRD annonce le 11 mai 2020 avoir obtenu le label Centre collaborateur pour la recherche en sciences sociales et santé publique de l’OMS, à travers un nouveau centre, le WHO Collaborative center for research on health and humanitarian policies and practices, "consacré aux recherches sur les crises sanitaires et humanitaires dans la diversité de leurs contextes et situations". Ce centre est dirigé par Laëtitia Atlani-Duault, directrice de recherche en anthropologie et santé publique au Ceped (Université de Paris, IRD, Inserm). 

En savoir plus

 

L’Ined met à disposition en libre accès des données internationales sur les décès liés au COVID-19 documentées et détaillées par sexe et groupes d’âges.

Accéder aux  données de l'Ined

 

L’IRD fournit, sur les terrains intertropicaux, des enseignements précieux en termes d’analyse de la pandémie, d'épidémiologie, de traitement et d'orientation des politiques publiques de santé.

Accéder aux données de l'IRD

Le réseau des MSH se mobilise

Le réseau national des Maisons des Sciences de l'Homme (RnMSH) se met au service de cette Coordination et va travailler à y apporter sa contribution. La culture et le terrain privilégiés des 22 Maisons des sciences de l'homme sont la pluridisciplinarité au sein des SHS et l’interdisciplinarité avec les autres secteurs scientifiques. Les MSH ont, sur les sites universitaires, pour rôle principal d'aider à développer l'innovation et à apporter un soutien d'ingénierie et d'infrastructures aux équipes ainsi qu’aux chercheuses et chercheurs. Tout cela est bien sûr d’autant plus nécessaire dans ce nouveau contexte. Cette crise, sanitaire aujourd'hui, économique et sociale demain, les enjeux environnementaux accrus, les évolutions mêmes du traitement de la pandémie et de ses effets et enjeux, appellent tout particulièrement des réflexions et des actions de recherche pluri et interdisciplinaires.

Une initiative nationale du RnMSH est lancée, au sein de la grande initiative nationale, après un premier appel de la MSH Alpes qui a reçu 600 manifestations d'intérêts. Chaque MSH va accueillir et accompagner les initiatives de recherche qui voudront y trouver leur cadre ; elle en impulsera aussi parfois, en poursuivant et approfondissant des veines de travaux déjà ouverts.

Le RnMSH, en lien avec les coordonnateurs de l'initiative nationale, a donc mis en place un dispositif spécifique et il travaillera à mettre en relation les équipes et chercheurs qui se sont déclarés ou se déclareront intéressés, qui s'inscriront sur le répertoire du World Pandemic Research Network, préparant avec eux la participation à de futurs appels à projets.

La MSH de Paris-Saclay entretient également une veille sur les activités et débats en cours dans les SHS, à partir d’un site dédié. N'hésitez pas à vous rapprocher de la MSH de vos sites, vous y serez attendus et accompagnés pour cette grande opération de recherche.

Contacts : Philippe Terral, Didier Breton, Myriam Danon

Appels à projet et résultats communiqués

APPEL A PROJETS REGIONAL RECHERCHE Résilience Grand Est

Le monde fait face à la pandémie de COVID-19 et l’urgence sanitaire appelle une action immédiate des gouvernements, des citoyens, des scientifiques et des entreprises. Notre territoire, à l’instar du pays, a été particulièrement touché et connaît une crise économique, sociale et sociétale sans précédent.

C’est pourquoi la Région Grand Est, en partenariat avec le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, réagit et s’organise pour résister et préparer le rebond. Des mesures exceptionnelles ont été prises pour répondre à l’urgence et accompagner les acteurs du territoire à traverser cette crise, de façon coordonnée avec les autres collectivités territoriales, les opérateurs de l’Etat en région, les chambres consulaireset autres partenaires socio-économiques.

En savoir plus

Les projets SHS sélectionnés :

  • ReMHAO - REnouvellement du Management Hospitalier et Adaptabilité des Organisations

Le projet REMHAO fait suite à la crise managériale qu’a révélé la crise sanitaire Covid-19. Le Grand Est fortement frappé par l’épidémie a été à la Une des médias dans plusieurs situations qui ont démontré le rôle des directeurs d’établissements, des présidents de CME et des maires dans la gestion de la crise. Si la crise a non seulement permis de révéler les lacunes de l’organisation opérationnelle du système de soin, elle a aussi suscité, dans l’ombre, l’émergence d’initiatives et d’innovations managériales pragmatiques pour y répondre. Les managers hospitaliers ont dû s’adapter pour faire évoluer les organisations et les rendre réactive. Cette crise questionne en profondeur les pratiques managériales. Ce projet vise à identifier les innovations managériales développées pendant la crise, les conditions profondes de leur émergence et à interroger à la fois leur durabilité et les enseignements qui peuvent en être tirés pour l’avenir de notre système de soins.

  • INNOVEHPAD - Innovations numériques et organisationnelles pour le lien Social en EHPAD suite à l’épidémie de Covid-19

Le projet a pour objectifs de :
- Proposer une analyse interdisciplinaire de la gestion de la crise du Covid-19 en EHPAD et de ses effets à moyen terme, sous l’angle du déploiement et des usages des dispositifs numériques sur le département du Bas-Rhin, à des fins de lien social.
- Identifier les pratiques induites par la crise, mesurer leur impact par des méthodes mixtes et triangulées (qualitatives et quantitatives), afin de proposer des recommandations et de futurs axes de recherche-intervention et de recherche-développement, en collaboration avec le tissu socioéconomique régional.

  • MUT Action - Mobilité et Urbanisme Tactique en Action

L’objectif principal du projet consiste à (re)penser les mobilités par des actions sur l’environnement urbain immédiat et quotidien à l’échelle des quartiers dans les villes intermédiaires. La recherche se concentre sur les mécanismes de construction d’actions d’urbanisme tactique par les acteurs et la manière dont ils « font avec » les politiques urbaines de mobilité. L'etude se focalisera sur trois villes , particulièrement touchées par la crise sanitaire : Mulhouse, Reims et Nancy. L’intérêt du projet MUT’Action sera de faire l’analyse de ces expérimentations, de leur inclusion dans des stratégies de mobilités et de résilience plus globales et d’identifier si elles peuvent permettre de redessiner la ville sur le long terme.

  • RESILEMP - Repenser les dynamiques d’emploi pour un territoire plus résilient

Le choc économique que nous connaissons est sans précédent et l’activité économique a reculé de façon historique et contribué à la hausse du chômage. Dans ce contexte, il apparait nécessaire de réfléchir aux transitions des individus sur le marché du travail et, plus particulièrement, de s’interroger sur les aspirations individuelles des demandeurs d’emploi. Un choc économique peut modifier la perception qu’ont les personnes de leur environnement de travail. Le projet vise à mieux comprendre comment cela modifie le type d’emploi recherché, les stratégies de carrière et la manière de se projeter dans cette période de chômage.Mieux comprendre cette période de chômage est nécessaire pour que les pouvoirs publics aident les demandeurs d’emploi à adopter un comportement de recherche d’emploi adéquat.

  • Architecture - Architecture et enseignements alternatifs : comment définir de nouveaux espaces d’apprentissage dans un contexte de crise épidémique ?

La crise sanitaire actuellement en cours, découlant de la diffusion à l’échelle mondiale de la maladie à coronavirus Covid-19, engendre de profondes évolutions dans les rapports que chacun entretient avec l’autre et avec l’espace. Comment, dans ce contexte, continuer à développer des liens de confiance et de sociabilité ? Comment repenser les espaces de l’enseignement, primaire, secondaire et supérieur ? Quelles évolutions des dispositifs spatiaux seraient susceptibles d’assurer tout à la fois la sécurité sanitaire et les besoins en matière de liens sociaux des élèves, des enseignants et des différents personnels engagés dans le domaine de l’enseignement ?

MSH SUD

Eu égard à l’impact de la crise de la COVID 19 sur l’activité de la Maison des Sciences de l’Homme « Sciences et société Unies pour un autre Développement », et tout particulièrement sur celle de ses équipes-projets, il a été décidé de reporter d’un an la publication de l’appel à projets blanc prévue initialement cette année.

Cependant, parce que la MSH SUD et son projet sont pleinement concernés et mobilisés par la thématique des « Crises sanitaires et environnementales » autour de laquelle l’Inserm et le CNRS viennent d’initier la coordination HS3P-CriSE, soutenue par le Réseau national des Maisons des Sciences de l’Homme (RnMSH), la MSH SUD propose en 2020 de lancer un appel à projets incitatif : « Effets et leviers des crises sanitaires et environnementales ».

Date limite de dépôt : 15 octobre 2020

En savoir plus

Horizon 2020

Second call for an Expression of Interest for innovative and rapid health-related approaches to respond to COVID-19 and to deliver quick results for society for a higher level of preparedness of health systems" (H2020-SC1-PHE-CORONAVIRUS-2020). Réponse attendue le 11 juin 2020.
 
En savoir plus

IReSP - Institut de Recherche en Santé Publique

L’IReSP et ses partenaires – notamment la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM), la Direction générale de la santé (DGS), l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et Santé publique France – auxquels s’ajoute la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca), lancent le 18 mai 2020, l’appel à projets de recherche en santé publique 2020 portant sur les interventions, services et politiques favorables à la santé.

L’appel à projets est articulé autour de deux grands axes thématiques prioritaires :

  • Prévention primaire et promotion de la santé
  • Nouvelles formes de coopération et de coordination dans les services de santé ;

et d’un axe thématique transversal :

  • Intégration des innovations numériques dans la promotion de la santé, la prévention et les soins.

Les projets devront s’inscrire dans les problématiques spécifiques de chacun de ces axes, telles que détaillées dans le texte.

La date limite de réception des lettres d’intention est fixée au 14 septembre 2020 à minuit (heure de Paris).

En savoir plus

Plus d’informations sont disponibles sur le site de l’IReSP 

Université de Paris

L'Université de Paris et ses partenaires de l’IdEx lancent un appel visant à soutenir les recherches à moyen et long termes sur la crise sanitaire du Covid-19 et ses conséquences en lien avec les sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Fondation Croix-Rouge française

La Fondation Croix-Rouge française lance l'appel à candidatures Lutte contre le Covid-19 : quel impact social des mesures sanitaires pour les plus vulnérables ?

La Fondation a pour objectif de mobiliser la communauté scientifique à proximité des populations en souffrance, au Nord comme au Sud, pour apporter des réponses concrètes et durables. Afin d'encourager et de guider cet effort de réflexion et d'innovation, elle finance et accompagne des chercheurs francophones indépendants,  en  priorité  issus   des   terrains   d'intervention,   par   l'attribution de bourses de recherche postdoctorales sur appels à candidatures. D'une durée d'un an, elles couvrent de nombreuses disciplines des sciences humaines et sociales et proposent des thématiques communes à l'action humanitaire et sociale.

Ces appels portent sur les 4 thématiques de recherche privilégiées suivantes : transition humanitaire, accès à la santé et épidémies, migrations et déplacements, risques et catastrophes. À ces 4 thématiques s'ajoute un sujet transversal, l'éthique.

En savoir plus

Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie

La CNSA lance, depuis 2015, des appels à projets thématiques. En raison de la crise du Covid-19, l’appel à projets « Accompagnement à domicile des personnes âgées et des personnes handicapées : nouvelles formes de participation et inspirations étrangères » initialement prévu en 2020 est reprogrammé en 2021. La CNSA a lancé, fin avril, un appel à projets dédié à la gestion de crise.
 

REACTing (REsearch and ACTion targeting emerging infectious diseases)

Lancé par l’Inserm en 2013 sous l’égide d’AVIESAN, REACTing est un consortium multidisciplinaire rassemblant des équipes et laboratoires d’excellence des partenaires français (Inserm, IRD, Institut Pasteur, CEA, CNRS, CIRAD…). Sa mission est de préparer, d’accélérer et de coordonner la recherche sur les maladies infectieuses émergentes pour prévenir et lutter contre les épidémies.

Le 10 février 2020, le MESRI et le MSS ont annoncé 500 k€ de financements d’amorçage pour REACTing afin de soutenir les équipes de recherche mobilisées sur COVID-19.

Reacting financement SHS

Reacting financement épidémiologie

ANR

  • L’ANR lance un nouvel appel pour soutenir des projets de type « Recherche-Action » dont les résultats pourraient être implémentés dans la société dans les 3 à 12 prochains mois. Pour assurer une grande réactivité, l’appel est ouvert en continu jusqu’au 28 octobre 2020.

En savoir plus

 
  • Pour compléter la première enveloppe REACTing, l’ANR a lancé un appel à projets flash, doté d’un budget prévisionnel initial de 3 millions d’euros pour soutenir rapidement les communautés scientifiques mobilisées sur le COVID-19.

    L’ANR lance un appel à projets avec un processus accéléré d’évaluation et de sélection sur COVID-19 (coronavirus disease 2019) responsable d’une épidémie ayant débuté fin 2019 et provoquée par l’agent pathogène coronavirus SAR-CoV-2. Doté d’un budget initial de 3 M€ et ciblé sur quatre priorités identifiées par l’OMS, cet appel Flash vise à soutenir rapidement les communautés scientifiques mobilisées sur le COVID-19.

Projets sélectionnés

ANRS

Pour soutenir en urgence la recherche sur le COVID-19 dans les pays à ressources limitées, l’Agence nationale de recherche sur le VIH et les hépatites virales (ANRS) lance à partir du mercredi 1er avril 2020 un Appel à projets (AAP) exceptionnel COVID-19 Sud. Quatre millions d’euros seront disponibles pour les projets de recherche menés dans des pays à ressources limités déposés d’ici le lundi 13 avril, 23h59, date et heure limites de cet AAP « accéléré ». Les projets déposés devront être proposés par au moins une équipe de recherche basée au Sud associée à au moins une équipe basée en France.

Appel à projets

Ministère des Armées

Dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre le COVID-19, l'appel à projets lancé par le ministère des Armées vise à disposer de propositions pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Il porte sur la recherche de solutions innovantes, qu'elles soient d’ordre technologique, organisationnel, managérial ou d’adaptation de processus industriels, qui pourraient être directement mobilisables afin de : protéger la population, soutenir la prise en charge des malades, tester la population, surveiller l’évolution de la maladie au niveau individuel et l’évolution de la pandémie, ou aider à limiter les contraintes pendant la période de crise.

Appel à projets

DIM Île de France

Dispositif phare de la politique régionale de recherche mis en place par la Région Île-de-France,  les domaines d’intérêt majeur (DIM) visent à fédérer des réseaux de laboratoires situés en Île-de-France, agissant sur des domaines labellisés ciblés. La Région Île-de-France a accepté en décembre 2016 le financement du projet DIM 1HEALTH, dont l’objectif est de faire émerger un réseau fort en infectiologie « One Health » unique en France et de dimension européenne, qui permette de répondre aux défis en santé publique. Il a en particulier pour objectif le développement de nouveaux concepts, notamment en vaccinologie, thérapie anti-infectieuse, diagnostic et l’intégration d’une dimension sociale et économique à la santé.

Différents acteurs de la recherche se sont manifestés pour demander une adaptation de cet appel d’offre dans le temps et permettre aux équipes de mieux répondre compte tenu du confinement généralisé actuel. Aussi, le conseil scientifique du DIM1HEALTH a pris la décision de repousser la date de dépôt de l’appel d’offre au 15 mai 2020. Face à l’émergence de la crise du COVID-19 le CS du DIM1HEALTH a décidé de réserver au moins 20% du budget (500k€) en priorité aux recherches sur la lutte contre les coronavirus pour ce nouvel appel d’offre ayant une dotation forte (2,5M€).

Cet appel d’offre sera en lien avec le réseau REACTING coordonnant et définissant les priorités de recherche sur le COVID-19.

Appel d'offre

EU

Appels à projets

Ressources bibliographiques

 

  • L'ISC-PIF mobilise son outil de cartographie Gargantext. Les cartographies produites peuvent-être consultées ici.

 

 

  • Suivi de la géographie mondiale des recherches sur le covid-19, un travail élaboré à partir de la nouvelle application en ligne NETSCITY. L’équipe comprend Laurent Jégou, géographe et géomaticien au Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST) à Toulouse, Guillaume Cabanac, informaticien et scientomètre à l'Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT), à Toulouse et Marion Maisonobe, géographe au laboratoire Géographie-cités à Paris – Aubervilliers.

Pour plus d'informations en français, cliquez ici, et en anglais, cliquez .

 

  • Le Service pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France aux États-Unis a développé et mis en ligne un outil cartographique de visualisation géographique et temporelle de l’ensemble des publications relatives au COVID-19, intitulé COVID19 Publication Dashboard, s’appuyant sur la base de données CORD-19 disponible en accès libre sur la plateforme Kaggle et mise à disposition par l’Office for Science and Technology Policy de la Maison Blanche, en collaboration avec le NIH et l’AAI. Il s’adresse prioritairement à la communauté des chercheurs et a vocation à faciliter l’identification des collaborations internationales.

 

  • « Beyond Covid-19 » : appel à participation

    Aider à mieux comprendre les changements majeurs que connaissent les sociétés en raison de la pandémie de Covid-19, tel est l’objectif de Beyond Covid-19, une bibliothèque de référence de recherche en sciences humaines et sociales en accès ouvert créée dans le cadre du projet d’infrastructure européenne OPERAS, coordonné par OpenEdition et Huma-Num. Un appel à participation est ouvert aux chercheurs qui souhaitent contribuer à enrichir cette bibliothèque.

Suivi de situations et données à l’international

  • Blog sur la situation de la pandémie dans les Amériques en partenariat avec l'Institut des Amériques et l'unité iGLOBES (CNRS/ENS/Université d’Arizona) 

L’objectif du blog COVID-AM est de proposer des éclairages et des témoignages sur ce qu’est la situation aujourd’hui dans les différents pays du continent américain.

En savoir plus (pour la version anglaise, cliquez ici)

 

  • Covid et migrations

Pour favoriser l’accès aux informations liées à la Covid-19 dans un contexte de migration, le CEPED-MIGRINTER-IC MIGRATIONS propose des fils d’actualité, mis à jour au moins quotidiennement ; ils réunissent des articles et des vidéos des médias internationaux et nationaux, en anglais et en français.

En savoir plus

 

  • CoronAmazon, observatoire des impacts socio-environnementaux du Covid-19 en Amazonie brésilienne (projet porté par le Laboratoire caribéen de Sciences sociales - LC2S et l’Institut de recherche en sciences sociales sur la biodiversité Caraïbe-Amériques)

Cet observatoire a pour vocation de collecter des données sur les défis et les enjeux pendant la crise sanitaire dans la région amazonienne. Cette collecte passe notamment par la mise en place d’une plateforme spatialisée (ushahidi), dont l’obbjectif est de recenser les initiatives locales et les impacts socio-environnementaux de la Covid-19 en Amazonie brésilienne. L’outil ushahidi permettra la participation d’un public non académique, comme par exemple les collectifs avec qui les chercheurs travaillent sur le terrain.

En savoir plus

 

  • Perspectives de l'Institut français de Pondichéry (IFP)

L'Institut français de Pondichéry propose des éclairages visant à mieux comprendre l'origine, la propagation et les conséquences des épidémies.

En savoir plus

 
  • Revue de presse de l'Institut de Recherche sur l'Asie du Sud-Est Contemporaine (Irasec)

En savoir plus

 

  • Le COVID-19 dans la péninsule Arabique : les chercheurs face à la crise

L’épidémie de Covid-19 mobilise les chercheurs du CEFAS, qui s’interrogent sur les premiers effets de la crise sanitaire mondiale sur le monde académique. Le Centre de recherche mobilise son réseau et donne la parole aux chercheurs qui travaillent sur et dans la péninsule Arabique. Les billets ici publiés donnent un aperçu sur la façon dont ils vivent, perçoivent et analysent la crise dans ses différentes dimensions, sanitaires, politiques, économiques et sociales, etc.

En savoir plus

 

  • Carnet de recherche Migrations et altérités

Le carnet de recherche Migrations et altérités de l'unité de recherches Migrations et société (Urmis) publie des articles sur l’épidémie en cours dans les terrains latinoaméricains (Équateur, Colombie, Costa Rica, Mexique).

En savoir plus

 

L'Institut présente une visualisation cartographique des données japonaises concernant la propagation du Covid-19 sur la base des données publiées par le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires Sociales et des publications officielles des 47 départements. En complément, une revue de presse japonaise (articles en japonais et en anglais) et une revue de presse internationale (multilingue) sont proposées, avec une sélection d'articles présentant les analyses et résultats de chercheurs sur la pandémie de Covid-19 et les politiques de santé qui lui sont liées, d'une part, et des articles évaluant les implications économiques et sociales de la crise sanitaire ou offrant une perspective historique, d'autre part. Des liens vers différentes sources d'informations japonaises officielles sont également indiqués.

En savoir plus

 
L’IFRJ-MFJ met en ligne la traduction en français (avec l’accord de ses auteurs) de la base de donnée de l’ensemble des personnes infectées au Japon (type de contamination, tranche d'âge, sexe, date d'apparitions des symptômes, état de santé actuel…). La base contient actuellement les données de 10 411 personnes mais sera régulièrement actualisée.
Accès à partir de la rubrique "Données statistiques" du site d’information Covid-19 au Japon de l'UMIFRE ou bien directement avec le lien suivant.

    En collaboration avec les ingénieurs de la plateforme universitaire de données d'Aix-Marseille (PUD-AMU), l'Observatoire démographique  propose des ressources statistiques officielles concernant la situation de l'épidémie.

    En savoir plus

     

        • Carnet de recherches « Asie orientale et Coronavirus »  

        L’une des équipes affiliée au GIS Asie, l'Institut d'Asie Orientale (IAO) vient de lancer son carnet de recherches intitulé Asie orientale et Coronavirus, dédié à la crise causée par la pandémie du coronavirus en Asie de l'Est et du Sud-Est. Ce carnet propose un fil d'actualité sur le coronavirus en Asie et la diffusion d'informations essentielles qui impactent les sociétés d'Extrême Orient. Les informations sont organisées en trois rubriques : sources officielles, presse, ressources académiques.

        En savoir plus

         

        • Aperçu du CSH - Inde sur la pandémie de COVID-19

        Suivi en continu de l'épidémie actuelle du COVID, avec des liens, des statistiques, et des analyses.

        En savoir plus

         

        • Veille médiatico-scientifique sur le Covid 19 de l'Institut français d'Afrique du Sud
         
        • Afrique-Données-Recherche
        Ce site vise à présenter les informations relatives à la COVID 19 en Afrique. Toutes les données sont vérifiées et validées.
        Site alimenté et développé par Emmanuel Bonnet et Valéry Ridde, chercheurs à l'IRD, qui fournit des données sur la pandémie pour un certain nombre de pays africains, régulièrement mises à jour.
         

        Outils de recherche collaborative

        • Évaluation de l'impact social et humain du 19

        World Pandemic Research Network (WPRN) offre une plateforme au service des communautés de recherche qui repose à la fois sur le crowdsourcing et la mobilisation d’un expertise référente distribuée. Elle documente en temps réel ce qui se fait dans le monde. Elle permet à chacun d’enregistrer ses ressources (projets de recherche, appels à propositions, enquêtes, séminaires, etc.), mais également de savoir qui fait quoi et où, et de se mettre en rapport avec les responsables concernés. 

        Contacts : saadi.lahlou@paris-iea.fr / olivier.bouin@rfiea.fr 

        • CODE-VIRUS
        En mars 2020, la MSH Alpes a diffusé l'appel "Code Virus" rédigé par le géographe Luc Gwiadzinski et visant à identifier les personnes intéressées par la constitution d'un réseau de chercheurs en SHS autour du covid 19. Bien qu'il n'ait aucune vocation à l'exhaustivité, le tableau qui en résulte permet d'identifier de nombreuses unités de recherche et chercheurs (près de 600 entrées) susceptibles d'être mobilisés pour la constitution de réseaux thématiques.
         
         
         
        • Sciences sociales en temps de crise
        Le CSO ouvre un dossier "Sciences sociales en temps de crise". Ce dossier se donne pour objectif de formuler des pistes de recherche. Les courts articles qui le composent projettent, sur divers thèmes de recherche qui nous intéressent de longue date, des étonnements, des questions ou des hypothèses.

        En savoir plus

        Enquêtes

        • CoViDomestiC - Confinement: pratiques spatiales dans les espaces domestiques, et aménagements des espaces de travail et d’apprentissages

        Dominique Chevalier propose, sous forme de questionnaire, une enquête sur le confinement et l'espace domestique en temps de confinement. « Derrière l'abstraction du mot et les portes closes de nos lieux de réclusion, il y a les stratégies de chacun pour vivre le mieux ou le moins mal possible ce chemin de vie, nos agencements et nos aménagements de temps et d'espace, nos lassitudes, nos "empêchements", nos solitudes ou nos cohabitations… »

        Essentiellement qualitatif, le questionnaire tente de comprendre comment, individuellement et collectivement, nous peuplons cet espace-temps du confinement.

        En savoir plus

         

        • L'école à la maison - le point de vue des parents

        Le Centre Emile Durkheim a réalisé un questionnaire qui s'adresse aux parents d'élèves du système éducatif français afin d’étudier les pratiques d'école à la maison durant la période de confinement.

        En savoir plus

         

        • Enquête "Migrations chinoises de France face au Covid-19" (MigraChiCovid)

        Ce questionnaire  s'inscrit dans la “MigraChiCovid” qui bénéficie d’un double-financement de l’Agence Nationale de la Recherche (France) et de l’Université de Yunnan (Chine), hébergée au CERMES3 (CNRS / EHESS / INSERM / Université de Paris) et coordonnée par Simeng Wang, sociologue et chargée de recherche au CNRS.

        En savoir plus

         

        • Enquête CIELS – « Confinement, Inégalités, Effet du lieu, Santé »
        Portée par un collectif de chercheurs de l’UMR EVS (Environnement, Ville, Société), l'nquête CIELS - « Confinement, Inégalités, Effet du lieu, Santé » porte, après presque deux mois de confinement, sur le vécu du confinement selon les caractéristiques du lieu dans lequel il s’est déroulé, dimension souvent oubliée dans les réflexions actuelles. L’effet du lieu sur le vécu du confinement est abordé en élargissant le champ de l’observation au-delà du logement à celui de l’environnement (au sens de « ce qu’il y a autour).
         
         
         
        • Étude par questionnaires - acquisition du langage entre 8 et 36 mois

         Le Babylab de l'Ecole normale supérieure - Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique (CNRS /ENS / EHESS) - lance une une étude avec des bébés entre 8 et 36 mois qui consistera à remplir des questionnaires en ligne. Cette étude vise à s’interroger sur l’influence du confinement et de la distanciation sociale sur l’apprentissage du langage. Il s’agit d’un projet mondial en collaboration avec de nombreux autres BabyLabs dans le monde (Royaume-Uni, Allemagne, Pologne, Pays-Bas, États- Unis, etc.). Pour la France, il est porté par Mireille Babineau du LSCP (Babylab LSCP, École normale supérieure) et par Alex de Carvalho du laboratoire LaPsyDE de l’Université de Paris, situé à la Sorbonne.  Contact : babylab.lscp@gmail.com 

         

        • Silent·Cities, un programme participatif de monitoring des paysages sonores d’un monde confiné

        L'objectif de cette enquête est de proposer à la communauté internationale des éco-acousticiens de participer à une collection d'environnements sonores urbains pour documenter les paysages sonores littéralement extraordinaires liés à cette période de confinement.

        En savoir plus

         

        • La vie en confinement

        Plusieurs chercheurs des laboratoires ISP, SMS, LISST, CESSP, LEST et Pacte ont lancé une enquête visant à étudier la façon dont les solidarités et les liens sociaux s’organisent durant cette période de confinement inédite.

         

        Elaborée et réalisée par une équipe d’une douzaine de chercheurs et enseignants-chercheurs du CNRS (aboratoires ISP, SMS, LISST, CESSP, LEST et Pacte), l’enquête « La vie en confinement » (VICO) a été menée par questionnaire entre le 14 avril et le 11 mai 2020. Elle a permis de recueillir les réponses de plus de 16 000 personnes à des questions portant sur des interrogations portant sur les inégalités des conditions de logement et des situations professionnelles face au confinement, sur la stratification sociale des pratiques de confinement, et sur les effets du confinement sur les relations interpersonnelles, les liens sociaux et les solidarités. Un compte rendu présente les premiers résultats de cette enquête.

        En savoir plus

         

        • Enquête "COVJEUNENFANT"

        Cette enquête vise à étudier  ce que les parents ayant de jeunes enfants de moins de 6 ans vivent, ressentent, mobilisent, pour eux-mêmes et leurs enfants, durant cette période de confinement inédite. Il s’agit ainsi de documenter les impacts favorables ou moins favorables de cette crise sanitaire liée au COVID-19.

        En savoir plus

         

        • Enquête Confinement & COVID – Laboratoire PASSAGES

        L'enquête a pour objet de recueillir l’expérience et le ressenti des personnes pendant la période de confinement imposée par le coronavirus, quel que soit le niveau d'impact sur les personnes. L'objectif est également de comprendre les modalités d’organisation et de réaction de chacun et chacune.

        En savoir plus

         

        • Étude sur le confinement et la crise sanitaire liés au coronavirus covid-19 - équipe "Covid-Values" qui regroupe des chercheurs du CNRS (Laboratoire de psychologie sociales et cognitive, Clermont-Ferrand et Laboratoire Cognition, Langues, Langage, Ergonomie, Toulouse) et des médecins (CHU Clermont-Ferrand)

        Cette étude vise principalement à étudier comment le confinement et la crise sanitaire sont vécus en fonction des valeurs et des croyances des gens. Ce type d'étude doit permettre d'améliorer le vécu et l'efficacité de la lutte contre le covid-19. Nous vous remercions d'avance pour le temps que vous voudrez bien consacrer à ce questionnaire

        En savoir plus

         

        • Étude sur l'impact psychologique de la pandémie de Covid-19 et de la situation de confinement en France

        Pierluigi Graziani (Professeur des Universités), Jonathan del Monte (MCU), Océane Rocher (chargée de recherche), Université de Nîmes et Laboratoire de Psychologie Sociale, UR849, Aix-Marseille Université ; François Osiurak (Professeur des Universités) et Gaën Plancher (Maître de conférence), Université de Lyon, Laboratoire d’Etude des Mécanismes Cognitifs.

         
         
        • ESOCOVID19 - plateforme ShareDocs, TGIR Huma-Num pour partager des observations scientifiques et interdisciplinaires sur le confinement 

        Contact : Marie-Josèphe Menozzi, PAST, marie-josephe.menozzi@univ-rennes2.fr

         

        • Appel à retour d'expérience : manger au temps du coronavirus

        Recherche exploratoire relative à l'alimentation qui vous semblent liées à l'épidémie de coronavirus.

        Contact : Catherine Darrot, MCF, catherine.darrot@agrocampus-ouest.fr

         

        • Approvisionnement et consommation alimentaire pendant le confinement

        Enquête initiée par le laboratoire Coactis, qui porte sur l’évolution de nos habitudes de consommation alimentaire en situation de confinement

        En savoir plus

         

        • Le confinement & ses effets sur le quotidien – Enquête par questionnaire porté par le laboratoire Environnement, Ville, Société

        En savoir plus

         

        • Évaluation du bien-être durant le confinement en lien avec le COVID-19

        Questionnaire sur les facteurs pouvant avoir un impact sur votre vécu du confinement en lien avec l'épidémie COVID-19, élaboré par le Centre Ressource de Réhabilitation Psychosociale (CH le Vinatier) 

        En savoir plus

         

        • Étude nationale en psychologie sociale de l’Université de Nantes

        Cette étude vise à mieux comprendre les comportements, émotions, et raisonnements des individus à travers le temps.

        En savoir plus

         

        • Consultation francophone sur les impacts sociaux et spatiaux du Covid 19 

        Suivre, documenter et anticiper collectivement et de manière interdisciplinaire les conséquences de la pandémie de Coronavirus sur nos modes de vie, nos organisations et nos territoires

        En savoir plus

         

        • Covid-19

        Cette enquête vise à mieux comprendre les représentations depuis l’annonce du confinement en France.

        En savoir plus

         

        • Étude Covid : Quelles sont les conséquences sur notre santé ?
        Enquête en psychologie sur l'impact de la crise COVID notamment en cancérologie mais aussi en population générale.
         
         
         
        • Enquête sociologique - Masques Covid
        Un collectif de sociologues des Universités de Toulouse, Nice et de l’École des Mines de Paris, soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche et l’Institut Universitaire de France, propose une enquête sur le port du masque:
         
         
        • COVID-19: How does it affect you?

        A comparative and longitudinal qualitative study

        Une équipe de chercheurs dirigée par l'Université de Vienne organise une enquête pour savoir comment les citoyens réagissent à la pandémie, et ce qu'ils pensent des mesures suggérées ou imposées par leur gouvernement pour ralentir la propagation du virus, dans plusieurs pays européens.

        À l'international

        Les organismes de recherche avec lesquels le CNRS est lié par une convention de collaboration scientifique se mobilisent.
         

        Partage d’enjeux, questions, réponses

        • CoVprehension

        Comprendre l'épidémie actuelle de COVID-19.

        En savoir plus

         

        • Participer à la relance de l’économie

        La crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 a provoqué un bouleversement économique majeur à l’échelle mondiale. Face à cette situation inédite, un réseau d’économistes de l’université de Bordeaux s’est mis en place afin de proposer son expertise via la plateforme « Ecovid ». 

        En savoir plus

        Documentation filmique

        Cycle de séminaires internes "Regards croisés Droit-Philosophie sur la pandémie de Covid-19"

        En guise de recul sur les implications de la pandémie de Covid-19, l’Institut des sciences philosophiques et juridiques de la Sorbonne (ISJPS) propose à ses membres et doctorants de participer à un cycle de séminaires internes : Regards croisés Droit-Philosophie sur la pandémie de Covid-19. Tous les enregistrements vidéos de ces séminaires sont disponibles en ligne.

         

        Cycle de webinaires « Les sciences à l’épreuve de la pandémie »

        Le premier web-séminaire réalisé par la MSH Sud et titré « Le Grand confinement : la crise de l’urbanisation planétaire ? » a eu lieu le mercredi 8 juillet.

        Diffusion des résultats et science ouverte

        Le 30 mars 2020, le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a formulé une demande « d’ouverture complète des publications et des données scientifiques issues de la recherche française sur le Covid-19 ».

        En savoir plus

        Revue de presse

        L'InSHS vous propose une revue d’articles, interviews et contributions publiés par des collègues en sciences humaines et sociales sur tous les aspects de la crise du COVID-19.

        Cette revue de presse sera actualisée en fonction des publications d’articles et d’interviews de nos chercheurs et chercheuses.

        Consulter la revue de presse