Soutien aux revues

La publication dans les revues scientifiques est un enjeu important pour les institutions de recherche françaises qui financent l’essentiel des coûts de production et de mise à disposition des travaux des chercheurs et des enseignants-chercheurs1. L’INSHS du CNRS déploie depuis près de vingt ans une politique d’aide aux revues scientifiques. En 2019, ce soutien a ainsi bénéficié à 157 revues, pour budget global de près de 3 Millions d’euros.

Le soutien de l’INSHS s’inscrit dans le cadre d’une politique scientifique s’exprimant par le biais de critères d’attribution des aides aux revues. Pour tenir compte de l’évolution du contexte, les critères de la campagne 2021-2022 ont été mis à jour. Cette refonte vise notamment à prendre en compte les nouvelles orientations en matière de science ouverte, conformément aux politiques européennes et nationale en la matière et à la Feuille de route pour la Science Ouverte, adoptée par le CNRS en novembre 20192.

Il est attendu des revues qu’elles pratiquent une édition scientifique ouverte, transparente sur ses processus éditoriaux, mettant en œuvre les normes et bonnes pratiques éditoriales internationales et prenant une part active dans le suivi de leur diffusion et de leur audience.

  • 1. Odile Contat, Anne-Solweig Gremillet. « Publier : à quel prix ? Étude sur la structuration des coûts de publication pour les revues françaises en SHS », Revue française des sciences de l'information et de la communication 7 | 2015, mis en ligne le 13 octobre 2015, consulté le 03 août 2016.
  • 2. Feuille de route Science Ouverte du CNRS : https://www.cnrs.fr/sites/default/files/press_info/2019-11/Plaquette_ScienceOuverte.pdf

Politique de soutien aux revues scientifiques

La politique de soutien aux revues scientifiques est un des outils que l'INSHS déploie afin :

  • d'aider au rayonnement des périodiques scientifiques en sciences humaines et sociales en France et à l'international ;
  • de soutenir les publications des chercheurs et des enseignants-chercheurs ;
  • d'accompagner la mise en place de bonnes pratiques éditoriales et ainsi de permettre une professionnalisation des revues scientifiques ;
  • de mettre en œuvre l’accès ouvert aux contenus publiés en conformité avec la politique de science ouverte du CNRS ;
  • d’assurer une plus grande visibilité des travaux de recherche en améliorant la diffusion numérique des contenus et prenant une part active dans le suivi de la diffusion et le développement de leur audience.

Avec l’adoption en juillet 2018 du Plan National pour la Science Ouverte3, le Ministère de la Recherche, de l’Enseignement Supérieur et de l’Innovation a impulsé une politique publique volontariste, rendant notamment obligatoire la publication en accès ouvert des publications issues de recherches financées par appel d’offres sur fonds publics, dans la mesure permise par les dispositions de la loi République numérique de 2016. En répercussion de ces orientations nationales, le CNRS a adopté en novembre 2019 sa Feuille de route pour la Science Ouvert4, aux termes de laquelle l’établissement se fixe l’objectif d’arriver à court terme à 100% de publications en Libre Accèspour les chercheurs du CNRS, dans le respect des dispositions de la Loi pour une République numérique, en systématisant le dépôt dans l’archive ouverte HAL et en encourageant la publication dans des revues en Libre Accès. Dès 2021, le plan S – préparé par une coalition d’agences de financement de la recherche en Europe (dont l’Agence Nationale de la Recherche) – fera entrer la politique de science ouverte dans une nouvelle phase, avec le principe d’un Libre Accès immédiat aux publications sans embargo et une conservation des droits par les chercheurs.

Ces orientations générales doivent être déclinées, discipline par discipline, en tenant compte des spécificités des modes de publication, qui sont fortes en Sciences Humaines et Sociales. Les pratiques que l’INSHS souhaite voir mises en œuvre pour les revues sont une diffusion en libre accès complet ou, à défaut, avec une barrière mobile la plus courte possible. S’inspirant des critères d’exemplarité du Fonds National pour la Science Ouverte5, l’INSHS encourage les revues qui bénéficient d’une aide et qui ont encore une barrière mobile, à s’inscrire dans une perspective de diminution voire de suppression de cette barrière mobile.

Le soutien de l'INSHS aux revues scientifiques prend deux formes. Les revues peuvent bénéficier d'une aide financière directe, par le biais d'une subvention annuelle, et/ou d'une aide à l'activité éditoriale par l’affectation d’un personnel IT, spécialiste des métiers l’édition6.

Ce soutien s'adresse aussi bien aux responsables de revues établies qu'à l'attention d’initiatives éditoriales plus récentes.

Les conditions indispensables à remplir pour en bénéficier sont les suivantes :

  • Publier des travaux originaux de recherche à destination des communautés scientifiques, sélectionnés et évalués par les pairs ;
  • Justifier d’une ancienneté d’un à deux ans tout en ayant publié au minimum 4 à 6 numéros ;
  • Avoir une organisation reposant sur des instances éditoriales ouvertes sur plusieurs organismes, thématiques, nationalités dont la composition est affichée publiquement sur le site web de la revue ;
  • Afficher publiquement la ligne éditoriale de la revue, donner les informations clés sur son fonctionnement (politiques de publication, composition des comités…), afficher l’affiliation complète des auteurs des articles publiés et avoir mis en place des contrats d’édition formalisés avec les auteurs ;
  • Mettre en œuvre une politique de publication numérique en texte intégral en accès ouvert complet et immédiat ou à défaut, avec une « barrière mobile » la plus courte possible ;
  • Avoir défini et affiché publiquement une politique de dépôt en archive ouverte, a minima selon les conditions de la loi numérique de 2016.

Les revues n’ayant pas de diffusion numérique pour les années les plus récentes et les revues ayant une diffusion numérique entièrement payante ne peuvent être éligibles à l’aide de l’INSHS.

L'INSHS est également attentif à la qualité des contenus et de la présentation de la revue, au degré d’ouverture des instances éditoriales, à la rigueur et à la transparence de l'organisation et des procédures d'évaluation des articles, au cadre légal proposé aux auteurs, à l’importance et la qualité de la diffusion numérique ainsi qu’au caractère international de la publication. La définition et la mise en œuvre de politiques de science ouverte, incluant d’autres dimensions que la seule question de l’accès, sont également attendues.

L’adoption de bonnes pratiques dans la production des contenus revêt également une importance particulière. À ce titre, la mise en place de la chaîne éditoriale XML-TEI7développée par le pôle Document numérique de la MRSH de Caen avec l’appui du CNRS, est fortement soutenue et recommandée par l’INSHS pour l’ensemble des supports.

Dans l’attribution de cette aide, l'INSHS s'appuie sur :

  • L'expertise collective des membres du Comité national de la recherche scientifique, qui rendent un avis consultatif fondé sur la qualité des contributions publiées ;
  • Un ensemble de critères scientifiques et documentaires ;
  • Les priorités scientifiques de l'Institut.

Les critères mis en avant par l’Institut ont également pour objectif de contribuer à la diffusion, au sein des revues françaises, des bonnes pratiques internationales en matière d'édition scientifique. Ils sont fondés sur plusieurs grilles de critères faisant référence en matière d’édition scientifique ouverte (voir notamment : Latindex, DOAJ à l’échelle internationale et les critères d’exemplarité du COSO pour le contexte national8).

Veuillez noter que l'aide apportée par l'INSHS aux revues ne relève pas d'une politique de labellisation ou de classement9; l'absence d'une telle aide ne remet donc pas en cause la qualité scientifique d'une revue.

L’attribution des aides aux revues scientifiques est organisée sous la forme de campagnes biennales de demandes de soutien, qui concernent à la fois les aides financières et les aides en personnel (à temps partiel ou à temps plein).

Vous trouverez ci-dessous le bilan de l’aide aux revues 2018-2019 attribuée au terme de la campagne de soutien qui s’est déroulée au printemps 2017. La campagne qui devait être organisée en 2019 n’ayant pu avoir lieu, exceptionnellement, les subventions 2018-2019 ont été prolongées d’un an pour l’année 2020.

 

La campagne 2020 pour le soutien aux revues scientifiques en 2021-2022 est ouverte du 20 mai 2020 au 6 septembre 2020 à 12h00  9 septembre 2020 à 17:00 (heure de Paris).

Calendrier indicatif :

  • 20 mai 2020 : lancement de l’appel à candidature
  • 6 septembre 2020 : clôture de l’appel à candidature 
  • 9 septembre 2020 à 17:00 (heure de Paris) : clôture de l’appel à candidature 
  • Automne 2020 : examen des dossiers par les sections du Comité national du CNRS
  • Février 2021 : arbitrage de l'INSHS
  • Mars 2021 : annonce des résultats
  • Avril-mai 2021 : début du versement des subventions

 Pour candidater :

1) Prenez connaissance des documents suivants :

  • Guide d’aide au dépôt de candidature ;
  • Guide de connexion à la plateforme de soumission.

2) Puis connectez-vous à la plateforme SIGAP à l’adresse suivante :

https://sigap.cnrs.fr

 

 

 

 

  • 3. MESRI. Plan National pour la Science Ouverte : https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid132529/le-plan-national-pour-la-science-ouverte-les-resultats-de-la-recherche-scientifique-ouverts-a-tous-sans-entrave-sans-delai-sans-paiement.html
  • 4. Feuille de route Science Ouverte du CNRS, voir 2
  • 5. https://www.ouvrirlascience.fr/appel-a-projets-fonds-national-pour-la-science-ouverte/
  • 6. L’aide financière est dotée d’un budget global de 170 000 euros et l’aide en personnels d’édition se monte à 2,8 millions d’euros, correspondant au salaire annuel de 51 équivalents-temps plein.
  • 7. Pour plus d’information sur cette chaîne éditoriale, voir le site du projet MÉTOPES : http://www.metopes.fr/index.html
  • 8. Critères Latindex : https://www.latindex.org; Critères DOAJ : https://doaj.org/fr/editionsavante; Critères d’exemplarité du Comité pour la Science Ouverte : https://www.ouvrirlascience.fr/criteres-dexemplarite-financements-fonds-national-science-ouverte/
  • 9. En accord avec les principes d’évaluation énoncés par la Feuille de Route pour la Science Ouverte du CNRS et les orientations de la Déclaration de San Francisco (DORA) dont le CNRS est signataire depuis juillet 2018 : https://sfdora.org/read/fr/ 

Contact

Revues InSHS