Miser sur les outils spécifiques de coopération

Les projets européens sont un vecteur privilégié de compétitivité et de reconnaissance de la recherche française en sciences humaines et sociales. Par le soutien qu’il apporte au développement des outils de collaboration internationale, et par le renforcement de sa présence au sein des comités de programme européens, l’INSHS affirme sa volonté d’accroître la présence de ses équipes au sein de l’espace européen.

    Instruments de coopération européenne et internationale

    Pour favoriser et structurer les échanges internationaux entre chercheurs et laboratoires, le CNRS a développé des instruments de coopération spécifiques visant à donner une visibilité institutionnelle à la coopération stratégique internationale : programmes de recherche conjoints (PRC), international emerging actions (IEA), international research project (IRP) et international research networks (IRN).

    Grâce à ces quatre outils complémentaires, l’INSHS a progressivement structuré un réseau international de chercheurs.

    • 38 IRN
    • 14 IRP
    • 23 IEA
    • 6 PRC 

    Au cœur des programmes de recherche européens

    Les chercheurs de l’INSHS sont constamment informés, via le Réseau des correspondants Europe et international de l’Institut et des campagnes de communication interne, de l’ouverture et des calendriers des programmes de financement européens d’Horizon 2020. Ce programme, doté de 70 milliards d’euros, est structuré autour de trois piliers : la recherche de l’excellence scientifique (pilier 1), l’innovation industrielle (pilier 2), les défis sociétaux de l’Europe d’aujourd’hui (pilier 3).

    Les candidatures aux financements compétitifs de l’ERC (European Research Council) n’ont cessé de progresser depuis 2007, année de lancement de ce programme. On compte aujourd’hui plus d’une soixantaine de lauréats du CNRS à ces financements.

    Horizon 2020

    L'aide au montage de projets

    Des structures existent pour permettre aux chercheurs de trouver le programme pertinent en fonction de la nature de leur recherche et de leur réseau et pour faciliter le montage des projets.

    Ces structures interviennent à trois niveaux et doivent être sollicitées pour bénéficier d’aides à chaque étape du projet :

    • au niveau institutionnel : Le pôle international de l’INSHS est à la disposition des chercheurs afin de déterminer une stratégie adéquate de participation aux actions structurantes du CNRS ainsi qu’aux programmes de l’Union européenne ;
    • au niveau régional : Le Service Partenariat et Valorisation (SPV) des délégations régionales est l’interlocuteur privilégié des laboratoires et permet aux chercheurs de bénéficier d’une aide administrative et technique. Après concertation avec le pôle international de l’INSHS, il peut en outre affecter un Ingénieur de Projets Européens (IPE) pour aider au montage administratif d’un projet européen ;
    • au niveau national : Un réseau de Points de Contact Nationaux (PCN) est dédié à chaque programme européen d’Horizon 2020. Le point de contact national informe les chercheurs de toutes les actualités concernant les projets européens. Le rôle du PCN est d’abord d’alerter de la publication de nouveaux appels à propositions, de répondre par email ou par téléphone aux différentes demandes d’informations et d’organiser des réunions d’information. En tant que structure nationale, il vise essentiellement à informer mais ne peut suivre le montage de chaque projet, ce qui relève des attributions des SPV et des IPE.